Qu’il soit sous le soleil ou habillé de son p’tit manteau de brume, le joli Fleuve a toujours les mêmes effets sur nous; il nous donne le sourire et nous apaise! Dès qu’on met les pieds à la marina de Rivière-du-Loup, l’odeur de l’eau salée nous chatouille le nez. Beaucoup sont venus pour la croisière d’observation commentée, mais de tous les passagers, seulement 3 couples débarqueront au phare du Pot à l’Eau-de-Vie pour dormir ce soir! Et, ben, vous nous connaissez… on en fait partie!


On embarque notre seul bagage autorisé par personne (conseil: un sac à dos!) à bord pour une traversée de 20 minutes avant d’apercevoir le petit archipel de 3 îles. Les eaux froides du Fleuve (4 degrés!) laissent place à une biodiversité impressionnante. Sur le parcours, il est possible de croiser des mammifères marins et pas moins d’une dizaine de colonies différentes d’oiseaux aquatiques. Lorsque Christian, le capitaine, éteint les moteurs en face des rochers peuplés d’aillés, personne ne reste indifférent devant la beauté du paysage et surtout … au son qui résonne à cet instant!

falaises

Le Sauvagîles nous dépose enfin sur notre lopin de terre. On croise rapidement les chambreurs de la veille sur la passerelle qui semblent dégager le bonheur et la zénitude. Les employés nous ont dit qu’ils constatent souvent les effets sur les visiteurs même après une nuitée…

 

Francis et Mélodie seront nos hôtes. 3 couples, donc 6 personnes plus nos 2 guides, disons que c’est assez privé merci! Dire que ce soir, nous serons que les 6 (ben 8!) à avoir un accès privilégié à cette nature sauvage!

Il est possible de visiter aussi l’archipel sans débarquement et le phare sans nuitée.

chambrebleue

Les chambres sont attribuées rapidement. Nous avons réservé la bleue et nous sommes très satisfaites de notre choix. (On vous la recommande!) Elle est coquette et reculée des autres. Nous avons même accès à un p’tit boudoir qui nous permet de nous retirer tranquille puisque la toilette, les salles de repos et à manger sont partagées. Un lavabo dans chaque chambre permet de faire votre hygiène en privé et après tout, ce n’est que pour une nuit, faut pas s’arrêter à ça! Au contraire, le groupe vous apportera son lot de belles discussions!

salleamanger

En juin, nous sommes encore en basse saison. Ça ne veut pas dire que c’est moins intéressant… Au contraire! Nous sommes en plein dans la période pour voir les pingouins qui sont de passage (de mai à juillet)! Par contre, vous n’aurez pas accès aux sentiers de marche puisque c’est la nidification et il faut à tout prix éviter de déranger les crèches (les femelles eiders à duvet) pendant qu’elles couvrent leurs progénitures. Après cette période, il est possible d’explorer l’île dans sa totalité.

 

Une fois nos bagages déposés, Francis nous fait faire le tour du proprio de fond en comble ainsi qu’une courte randonnée à travers les sentiers autorisés. On apprend que le plancher de notre chambre a été victime autrefois d’un gros dégât! Le gardien du phare aurait échappé un gallon complet d’huile de béluga qui servait autrefois au fonctionnement des mécanismes et encore aujourd’hui, cet endroit sent différent des autres pièces!

On vous raconte…

Après 102 ans de loyaux services, la Société Duvetnor a donné une grosse dose d’amour à ce phare pour lui redonner son charme d’autrefois et transformer ses pièces en coquet lieu à louer! Aujourd’hui, un bel échange subsiste entre les humaines et les eiders à duvet, ces canards nordiques différents des autres, qui nichent d’avril à juin dans l’archipel! Les monsieurs sont reconnus pour leur plumage coloré et les femelles pour la manière dont elles s’occupent de leurs canetons.

eiders 

Les futures mamans détachent avec leur bec le duvet sur leur poitrine pour camoufler les oeufs dans le nid. Une fois chaque printemps, en fonction de règles très strictes, le personnel visite les colonies pour récolter une partie du duvet, les nettoyer puis les vendre. Ces propriétés font l’envie des nombreux fabricants de vêtements de plein air, par exemple! 

Comme la commercialisation se fait à petite échelle, une mini quantité de ce précieux pelage permet d’amasser une somme considérable. Grâce aux profits, la Société investit dans un programme d’écotourisme et dans la sauvegarde de plusieurs îles de l’estuaire afin d’assurer l’expansion de l’habitat de l’eider à duvet. 

 

La formule tout inclus offre le transport, les excursions commentées, des collations, un souper à saveur régionale et le déjeuner-brunch (Calculez 200$ par personne en basse saison. Les enfants de dix ans et moins ne sont pas admis.) Sachez également que c’est un phare « apporter votre vin »! Déguster un verre dans la tour du phare (puisqu’on y a accès en tout temps!) sera un moment gravé à jamais dans nos mémoires, tellement c’est unique!

19467719_1560703954000629_7199046534859376484_o

Quelque temps avant votre départ, vous aurez à choisir votre repas principal. Vous aurez droit à un souper gastronomique 4 services aux saveurs d’ici. (Tellement bon!) Être insulaire est un mode de vie génial, mais vous comprendrez qu’à vivre sur une île, il faut prévoir, utiliser le nécessaire et faire attention aux ressources. Sinon, faut attendre le prochain bateau! C’est toute qu’une logistique et un vrai défi pour les organisateurs, mais un succès sur toute la ligne! Sur l’île, tout ce qu’il vous restera à faire, c’est de vivre le moment présent, apprécier la vue, observer la faune ailée et… ralentir.

 

Comme il nous arrive toujours des histoires folles et surprenantes, le matin de notre départ, on sentait une mini panique dans les walkie-talkies de nos hôtes… Le vent  extrême empêchera-t-il le bateau d’accoster comme à l’habitude? … Et ben oui! Dans des mesures exceptionnelles, on se voit donc dans l’obligation de marcher dans la zone « interdite » pour rejoindre l’autre côté de l’île jusqu’au genoux du Fleuve. Grâce aux bottes fournies par l’équipe, on saute donc dans un zodiac jusqu’à notre bateau de l’autre côté de l’île. Quelle belle aventure! On a vu plusieurs nids et une portion de l’île encore plus majestueuse… Merci le vent pour notre excursion illégale et notre ride de zodiac bonus!

Zodiac

Situé au cœur du Saint-Laurent, l’estuaire vous offre un lieu de prédilection incomparable. Si vous avez une date précise en tête, prenez-vous d’avance pour faire une réservation et encercler le 2 avril sur votre calendrier puisque dès les premiers instants, plusieurs dates s’envolent!

 

À la prochaine fois!